ILES GLORIEUSES. « Une idée coloniale et raciste », selon des écologistes de l’Océan indien

Face à l’inaction de la diplomatie malgache alors que la France s’est officiellement accaparée une partie des îles éparses, une vingtaine d’organisations écologistes de l’Océan indien ont haussé le ton dans un communiqué. Elles qualifient la classification de Nosy Sambatra (îles Glorieuses) en réserve nationale naturelle française « d’idée coloniale et raciste à peine voilée par les habits verts de la protection de la biodiversité ». Autrement dit, ces militants reprochent à la France une « instrumentalisation de la cause écologique ».

Selon Stefan Gua, un écosocialiste, « il faut être bien naïf […] pour ne voir dans la déclaration du président français que de l’altruisme vert ». Et de souligner que le contrôle des îles éparses octroie à la France quelques 640 000 km2 de mer, « ce qui fait d’elle la détentrice de la plus importante zone maritime au monde, devant les États-Unis ». Il rappelle aussi que bien que la France ait signé en février 2020 la fin des forages en mer, elle apporte néanmoins un soutien à Total pour l’exploitation d’un important gisement de gaz de Cabo Delgado au nord du Mozambique.

Les légionnaires de l’Armée française à Nosy Ampela et Nosy Kely. Photo : Facebook.

Source : Reporterre.net

S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gérard

colonial, peut être, raciste ? infiniment moins que stefan gua lui même

Analyste

Il a fait quoi ce Stefan Gua pour que vous dites ça ?

lilou

C’est un socialo, peint en vert pour l’occasion, qui est plus ou moins à la tête d’une ONG pour pouvoir en tirer quelques centaines de milliers d’Euro

MDRM

Quand il s’agit de terroriser la population, les petits soldats de Rajoelina sont là. Par contre, quand il s’agit de défendre et reprendre les îles éparses, les petits soldats de Rajoelina fuient la queue entre les jambes. Quand on n’est pas à la hauteur, il ne fallait pas toucher à ce dossier qui concerne les grands politiciens comme Ratsiraka ou Ravalo et pas les petits dictateurs pustchistes.

TOHINA

C’est le bon moment pour le général Ravalomanana Richard, spécialiste en bombe, formé aux USA (selon lui), d’être en tête de ses commandos pour mettre en fuite les légionnaires.
Avec ses botry et ses lakana manarampenitra, à la merci des houles de mer, ramez ramez (Ny Voanio),
les mini-drones feront un bonne prise de vidéo, en tête le couvre chef de cow-boy du commando Richard Rav8, comme porte étendard. lol.
Les légionnaires vont trembler. lol

error: