LOI FONCIERE. « L’État pourra prendre nos terrains pour les vendre à des investisseurs »

La nouvelle loi foncière ne semble pas émouvoir l’opinion publique, et pourtant, elle change tout et met sérieusement en danger les paysans malgaches. Votée en juin 2021 sans quasiment aucune consultation, cette nouvelle loi met fin au certificat foncier. Mis en place par le président Marc Ravalomanana en 2006, ce document légal était facile à obtenir auprès des guichets fonciers des communes dans un délai moyen de six mois avec un coût de 10 à 15 euros.

Avec la nouvelle loi, les guichets fonciers ont été supprimés. Il faut désormais un titre foncier délivré par l’administration centrale. Pour le coût, il faut compter environ 600 euros et le délai peut aller jusqu’à une dizaine d’années. Selon un membre du Comité national de l’Agriculture familiale, cette loi est « un retour en arrière ». Et d’ajouter : « Désormais, du jour au lendemain, l’État pourra prendre nos terrains pour les vendre à des investisseurs ».

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Analyste

Il faut bien satisfaire les copains karana qui ont financé sa campagne électorale. N’est-ce pas Andry Rajoelina ? Je me demande jusqu’où il pourra piller Madagascar comme ça sans que personne ne puisse l’en empêcher.

franck

pourquoi Karana ?
ceci mis a part les paysans ont 2 armes, une angady qu’il faut jeter à la figure des profiteurs, et n bulletin de vote

Analyste

Vous n’êtes pas au courant de ses fréquentations ? Vous n’avez pas lu les histoires de spoliation de terrain par des karana ces temps ci ?

Pour les votes, Rajoelina a une parade qu’il a déjà utilisé en 2018 : les doublons. Il a déjà le Ceni et la HCC, tout est déjà mis en place pour 2023.

franck

je sais que notre « île heureuse » souffre de bien des maux, la corruption est de loin le plus grave
tout ce qui ressemble à du racisme, envers les karana , entre merinas et côtiers, l’indifférence face aux malheurs des gens du sud, n’aide pas non plus à progresser

Analyste

Vous assimilez la spoliation de terre malagasy par des étrangers à du racisme ? Alors ça, c’est grave. Donc vous êtes contre toutes ces associations qui dénoncent ? Vous êtes contre tous ces propriétaires malagasy qui se plaignent de s’être fait voler et vous les accusez de racisme ?

bacobaco

LA Ceni, c’est Une Commission

sons-of-patriot

Anisan’ny tolona 2009 ny tsy fanekena fivarotana tanindrazana. Ankehitriny anefa dia nolanian’ny solombavam-bahoaka mpanohana fitondrana soa aman-tsara ny fivarotana tanindrazana

RANDRIA

Si rien n’est fait pour dégager ce CON PETANT de BACC-3 et ses sbires, les Malagasy seront des étrangers chez eux tantôt.
MERSSIIII PREZZZIDAAA

error: