Voici les membres de la délégation malgache pour les « îles éparses »

Annoncés depuis quelques semaines, les membres de la délégation malgache pour la négociation autour de la restitution des îles malgaches de l’Océan indien (îles éparses) à Madagascar sont maintenant connus. Ils ont été désignés par la Présidence. Il s’agit de :

– Christian Ntsay (le Premier ministre sera Chef de délégation)
– Louis Antoine de Pädoue Ranaivoseheno (Vice-Amiral)
– Jean Edmond Randrianantenaina (Capitaine de Vaisseau)
– Tehindrazanarivelo Djacoba Liva (expert en Droit international)
– Raymond Ranjeva (juriste et principal artisan de la résolution de l’ONU de 1979)

Rappelons que la première réunion dans le cadre de la commission mixte est prévue pour ce 18 novembre. Elle se déroulera au Palais d’Andafiavatra, à Antananarivo. Les enjeux économiques et géostratégiques étant énormes, la Grande île a fait un excellent choix en intégrant un poids lourd comme Raymond Ranjeva dans la délégation. 🙂

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
menalamba

Il serait mieux de désigner « un AMIRAL » à la place d’un capitaine de vaisseau!

Patriote

Il faut faire pression sur les entreprises françaises et envisager dès maintenant d’autres entreprises pour les remplacer dans les secteurs clés. Des entreprises malagasy de préférence, sinon norvégiennes aussi, ils ont pas un esprit de colon…. mais surtout pas Karana ni mauriciennes. Pour leur montrer que les bénéfices juteux que la France se fait sur notre dos par le biais de leurs entreprises implantées à Madagascar ne sont pas éternels et donc…. soit ils restituent nos îles, soit on vire leurs entreprises françaises dehors!!!!

Randriamanantena

Fraternellement un français et vous trouverez un colonisateur esclavagiste

MDRM

Je trouve que la délégation est pas mal du tout, sauf Ntsay, je sais pas trop ce qu’il fait là, mais Ranjeva effectivement est indispensable pour le dossier des iles éparses. Je suis content de voir que pour ce dossier, tous les malagasy restent unis, sans considération de partis politiques.

error: