VIDEO. Un bizutage aurait mal tourné et coûté la vie d’un élève de l’Académie militaire

  • 762
  •  
  •  
    762
    Shares

Quelques jours après son admission à l’Académie militaire, un élève pilote d’hélicoptère est mort. D’après l’Express de Madagascar, « des traces de violence ont été constatées sur son corps », notamment dans son dos. Mais selon le ministère de la Défense, l’élève de 33 ans qui a réussi les tests de recrutement aurait succombé à une « insuffisance rénale aiguë détectée lors d’un contrôle médical ».

Seulement voilà : la famille ne croit pas à cette thèse et envisage de porter plainte. Car selon le beau-père du défunt, « il aurait été torturé pendant un bizutage », lit-on dans l’Express. Toujours selon l’Express, le « fitaizana » (bizutage) avait déjà coûté la vie à un autre étudiant de l’Académie militaire en 2014.

Pour information, les cas de décès pendant des bizutages arrivent aussi dans d’autres pays et les violences pratiquées y sont parfois inouïes : perte d’un oeil, viol en réunion, humiliations de toutes sortes, etc… C’est la raison pour laquelle certains pays ont fini par interdire ces « séances d’intégration ».

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Analyste

C’est pas logique. Si pendant la visite médicale, ils ont trouvé cette maladie, pourquoi il a quand même été intégré dans cette école ? Donc, déjà, rien que ça, c’est déjà une faute de l’académie de l’avoir accepté.
Deuxième chose pas logique. S’il a eu des traces de s’être fait tabasser, et qu’on en trouve dans son dos, c’est que quelqu’un d’autre lui a tapé dessus. Donc normalement, ils auraient dû faire une autopsie pour déterminer la cause de la mort. Je suis sûr et certain que ça n’a rien à voir avec l’insuffisance rénale.
Que la famille porte plainte, et faites une autopsie d’urgence.

error: