VIDEO. « Il y a un problème de confiance par rapport au Covid Organics », dixit un enseignant à Nosy Be

La vive polémique sur le Covid Organics, « un médicament pour prévenir et guérir du coronavirus » (selon Andry Rajoelina) se concentre principalement à Antananarivo, la capitale de Madagascar. Mais comment cette tisane bio est-elle perçue en province ? Début d’éléments de réponse avec ce reportage à Nosy Be par RT France (voir vidéo).

Tandis qu’une élève se dit « un peu rassurée de savoir qu’il y a déjà un médicament », des parents inquiets refusent d’envoyer leurs enfants à l’école, à cause du caractère obligatoire de la prise du Covid Organics. Un professeur d’anglais d’un lycée de Nosy Be avouera, quant à lui, qu’il y a un « problème de confiance par rapport à ce médicament ». Regardez le reportage.

Lire aussi : Jeune Afrique révèle qui est l’auteur de la lettre reçue par Andry Rajoelina le 24 mars
Lire aussi : « Refusez de prendre le Covid Organics, c’est un vaccin », dixit Fanirisoa Ernaivo
Lire aussi : Une présentation du Covid Organics vue par Le Figaro
Lire aussi : Selon BBC, le Covid Organics soulève beaucoup de questions
Lire aussi : « Le Covid Organics est-il réellement un produit vita malagasy », dixit Fanirisoa Ernaivo
Lire aussi : Forcer des élèves à boire du Covid Organics est anticonstitutionnel

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: