ROVA. Andry Rajoelina refuse la démission du Directeur du Comité scientifique

Bon, on va vous résumer la situation. La construction d’un colisée au sein du Rova d’Antananarivo n’a pas eu l’approbation des Andriana, ni du peuple, ni des scientifiques, ni de l’Unesco, ni des étrangers amoureux d’histoire et ayant un minimum d’éducation. De personne en fait. Et tous ont haussé le ton pour contrer cet immonde projet, même ceux qui sont habituellement discrets et neutres. Parmi ceux qui s’y opposent, il y a Rafolo Andrianaivoarivony, le Directeur du comité scientifique pour la restauration du Rova.

Interviewé par le journal Le Monde, le scientifique malgache a fait des révélations : « On a fait endosser aux membres scientifiques une décision politique […]. Or le dossier du Colisée n’a pas été soumis aux scientifiques », soutient-il. Aussi, il décide de démissionner. Sauf que dans la foulée, Rafolo Andrianaivoarivony est convoqué par Andry Rajoelina. En ressort un communiqué de la présidence où il est écrit que « le professeur demeure membre du comité scientifique ».

La méthode employée rappelle celle appliquée avec les membres de l’Académie de médecine de Madagascar, qui s’étaient fermement opposés au Covid Organics, un remède censé « prévenir et guérir du coronavirus ». Eux aussi avaient été convoqués par Andry Rajoelina et ont fini par se rétracter. Ont-ils subi des pressions ? Des menaces ? Eux seuls savent ce qui s’est passé entre ces quatre murs. Toujours est-il que ce genre de méthode n’effacera jamais le sacrilège commis en ce lieu sacré qu’est le Rova d’Antananarivo. Comme le dit l’historien Hemerson Andrianetrazafy, « c’est un viol et le alahelo restera ».

Lire aussi : « Ce coliseum au sein du Rova est un viol », selon un historien malgache
Lire aussi : La ministre de la Culture répond sur l’utilisation de béton armé au sein du Rova d’Antananarivo
Lire aussi : « Le Rova n’appartient pas au gouvernement seul, ni aux Merina seuls, car il contient toute l’histoire de Madagascar »
Lire aussi : PHOTOS. Un coliseum en construction à l’intérieur du Rova d’Antananarivo
Source : Le Monde

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
libertad

on a tous vu la façon de parler de Rinah ou de Lalatiana? ce semblant de cordialité et de bonnes manières qu’évoque ce communiqué n’est qu’une pure ramassis de c******s. Ces personnes hauts placées ils ne sont toujours pas virées parce que ça arrange le Prezida. C’est pour en venir a la conclusion finale que je doute fort que le Rajoelina il a usé de menaces pour forcer le Professeur a rester a sa place. N’oubliez pas que c’est un voyou manipulateur qui est parvenu a ses fins. Il est entouré de gens qui lui ressemble

Malagasy Tia Tanindrazana

Communiqué truffé de fautes ! Bac moins 3 en force !

Mpandalina

C’est triste si un homme comme lui est obligé de rester et d’associer son nom à cette connerie de colisée et ce connard d’Andry Rajoelina.

Malagasy Tia Tanindrazana

Le déshonneur total pour tous les soit-disant scientifiques de ce comité de pacotilles. Voa mafy nareo, toute une vie de travail à se construire une réputation de scientifique respecté pour finir comme ça, sali par un petit DJ sans qualité. A sa place, j’aurais maintenu coûte que coûte ma démission et que le DJ se démerde. Plutot mourir que d’avoir son nom associé à cette merde de colisée pour l’éternité. Imaginez les conséquences sur vos enfants monsieur Rafolo ! on va les traiter comme des parias !!!!

error: