La ministre de la Culture répond sur l’utilisation de béton armé au sein du Rova d’Antananarivo

  •  
  •  
  •  

Du temps du Royaume de Madagascar, les souverains étaient de grands bâtisseurs. Et chaque monarque avait marqué son règne en construisant un pavillon royal ou un palais au sein du Rova d’Antananarivo. Par exemple, il y a Besakana, du grand roi Andrianampoinimerina. Il y a aussi Manampisoa, de la Reine Rasoherina. Le plus imposant est celui de la Reine Ranavalona Ire avec son Manjakamiadana, communément appelé « Palais de la Reine ». D’abord construit en bois noble, la Reine Ranavalona II l’a par la suite fait encadrer de pierres pour renforcer et protéger le palais : pour cela, la Reine a dû demander la bénédiction de ses ancêtres et l’approbation du peuple car l’usage de la pierre était « fady ».

Concernant l’infâme colisée, « l’idée du président de la République est que ça soit un symbole de la souveraineté de Madagascar, de notre indépendance retrouvée, soutient Lalatiana Rakotondrazafy, ministre de la Culture. L’idée est d’achever une construction qui n’a jamais été faite parce que ça a été arrêté par les colonisateurs. On va construire quelque chose qui va nous rappeler notre histoire. » Et donc, le symbole de la souveraineté de Madagascar est une arène romaine ? Une arène romaine, ça rappelle l’histoire de Madagascar ? Encore une fois, la reine Ranavalona III voulait construire un palais, et sûrement pas un colisée romain. Sarah Tetaud, journaliste correspondante de RFI, questionne également la ministre sur l’utilisation du béton armé de l’arène au sein du Rova d’Antananarivo. Ecoutez sa réponse (appuyez sur le bouton « Play »).


Cliquez ici pour signer la pétition pour sauver le Rova d’Antananarivo.
Lire aussi : « Le Rova n’appartient pas au gouvernement seul, ni aux Merina seuls, car il contient toute l’histoire de Madagascar »
Lire aussi :
Le gouvernement réagit suite au tollé sur le colisée au sein du Rova d’Antananarivo
Lire aussi : Le Fianakaviamben’ny Andriana réagit au projet de colisée au sein du Rova d’Antananarivo
Lire aussi : 
Un coliseum en construction à l’intérieur du Rova d’Antananarivo
Lire aussi : Le Rova d’Antananarivo pourrait perdre sa valeur universelle exceptionnelle, selon l’Unesco

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Analyste

Un brin énervée la ministre ? DJ Rajoelina et sa ministre, deux cancres qui sont devenus la risée du monde. Il faut les virer de là avant que ces deux là ne détruisent tout !

Zorro

Hafa ihany reto ny andriana a ! la reine qui demande la bénédiction de ses ancêtres et l’approbation du peuple, voilà l’humilité et la sagesse propres aux andriana.
Alors que le petit DJ Rajoelina putschiste sans qualité s’assoit sur les ancêtres et le peuple !!!! mbola hanody anlah sy ny taranaka elah io, tsy ho adinonay ary ozononay elah sy ny ankohonanlah ry DJ maimbo maloto ty a!

neemia

samy afka manojona daholo ny tsirairay mahatsiaro voa sy nambakaina ka dia ozona avy @ malagasy rehetra no mipetraka antampondohan’io saribakoly tsy ampy fahalalana sy fahendrena, napetraky ny vozongo hampitombo ny haren-dry zareo.

Mirana

Ils veulent s’accaparer des acquis Malagasy faits par des Andriana, mais ils en seront vite maudits, car ils n’ont aucun respect.

Exemple: Les acquis du Prince Ratsimamanga

L’Artemisia fait partie des résultats des recherches du Prince Ratsimamanga en 1975. Les chercheurs de l’IMRA ont continué ces recherches pour aboutir au boisson « covid-organics ». Rajoelina (ou/et le gouvernement) PROFITE cette occasion pour réveiller le panafricanisme pour faire vendre le boisson qui « guérit la maladie due au covid-19 ».

Etant donné que c’est un Prince, le Rova est directement lié à l’histoire de la famille de Ratsimamanga, quelle que soit son village d’origine dans la région Analamanga. Rajoelina (ou/et le gouvernement) PROFITE de l’argent du peuple pour la réhabilitation du Rova, pour offusquer les gens et gonfler son égo, en construisant une arène romaine à Manjakamiadana.

Maintenant, ceux qui n’ont aucun respect sont obligés de se justifier, puis ces choses abjectes qu’ils ont effectués s’acharnent contre eux.

Le respect est important. Il suffit de cela, partout où l’on va, et tout va bien. Tout le monde mérite le respect.

error: